Rencontre avec : Guillaume Alan

Depuis ses débuts en 2002, le décorateur français Guillaume Alan mise sur une approche cohérente et sensible de l’architecture d’intérieur, et distille dans tous ses projets une esthétique aussi intemporelle que luxueuse. La livraison récente des appartements Trocadéro et Victor Hugo à Paris vient confirmer son excellente réputation. Rencontre avec un décorateur passionné.

Muuuz : Quel est votre parcours ?
Guillaume Alan : Je suis né et j'ai grandi dans l'univers de l'architecture et de la décoration de par la profession de mes parents et d'une grand-mère antiquaire.

Pouvez-vous nous raconter l'histoire de l'agence ?
Très jeune, j'ai souhaité partager ma propre approche de la décoration. J'ai ouvert un premier bureau d'études à l'âge de 22 ans rue de Bourgogne, à Saint-Germain-des-Prés, dans un écrin architecturé et structuré que j'ai dessiné, des lignes tendues côtoient un sol en béton sur fond de lambris XVIIIème. Y sont également présentées mes premières collections de mobilier réalisées par les meilleurs artisans. Ce fut un très beau succès, l'inspiration était de renouveler le classicisme à la française d'un trait minimal. En 2011, nous ouvrons un second bureau d'études à Mayfair, Londres. Aujourd’hui, le studio travaille dans le monde entier pour une clientèle internationale.

Quelle est votre approche de l'architecture d'intérieur ? Qu'est-ce qui caractérise votre style ?
Je m’inscris dans la droite lignée des grands décorateurs ensembliers tels que Jean-Michel Frank. Je signe la conception architecturale du lieu, la décoration intérieure, le dessin des pièces de mobilier jusqu’à la sélection de pièces d’art. Des lignes puissantes, des proportions impeccables sont équilibrées par les lignes courbes du mobilier, les textures et la palette de tonalités, tout en dégradés. Des matières sont minutieusement sélectionnées. J’aime travailler les bois de frêne et de chêne, le marbre naturel, le laiton, le bronze, les laines froides, le cachemire, le cuir, la soie et le lin. Je développe une approche très pure de l'espace, où se côtoient le luxe et la radicalité, sans ornements ou éléments superflus. Je défends ainsi une vision minimaliste de l’architecture d’intérieur, toujours inspirée par l'histoire, et mène une quête d'intemporalité, de calme, de sérénité et d'émotion.

Quelle relation entretenez-vous avec vos clients ? Comment envisagez-vous la rénovation d'un bien architectural ?
Au studio, depuis nos débuts, nous entretenons des relations très fortes avec nos clients. Séduits par notre exigence et notre sensibilité, ils nous confient désormais des cartes blanches. Cette possibilité de pouvoir imaginer et créer sans contraintes est vraiment extraordinaires.

Quelles sont vos actualités ou projets en cours ?
Au-delà des projets privés, nous recevons un grand nombre de demandes pour des chantiers commerciaux, retail et hospitality. C'est absolument passionnant. Une fois encore, des relations basées sur la confiance se tissent, avec une véritable adhésion aux idées et à la création défendues par le studio. Ces nombreuses collaborations nous permettent de poursuivre notre quête de perfection et d'excellence. Nos projets en cours comprennent également la direction artistique pour des marques internationales.

Pour en savoir plus, visitez le site de Guillaume Alan.

Visuels : © Guillaume Alan

La rédaction